L’obligation d’une assurance trottinette électrique : quelles garanties prévoir ?

Vous pourrez profiter de différents avantages avec l’achat d’une trottinette électrique. Il suffit de vérifier les caractéristiques du véhicule pour en profiter pleinement. Notez toutefois que la loi vous obligera à assurer votre trottinette avant de la conduire. Vous devrez aussi vérifier les différentes garanties qui vous seront offertes avant de souscrire à la formule que vous voulez.

Vous êtes obligé de souscrire à une assurance trottinette électrique après l’achat

L’achat d’une trottinette classique ne vous obligera pas à souscrire à un contrat d’assurance. Cela ne sera pas en outre le cas si vous achetez un modèle électrique. Ce dernier fonctionne avec un moteur qui fait de lui un EPDM (Engin de déplacement personnel motorisé). Cela implique que vous devrez souscrire à un contrat d’assurance avant de conduire le véhicule pour la première fois.

Vous pouvez vous baser sur les textes suivants pour avoir plus de précisions sur l’importance d’une assurance :

  • Le Code des assurances
  • Le Code de la route

Il faut au moins avoir une garantie responsabilité civile pour rouler avec votre trottinette électrique. Cela permet d’indemniser les soins et les réparations à payer auprès des tierces victimes d’un accident causé par votre trottinette. Cela est valable que ce soit pour les dommages physiques ou matériels.

A lire aussi  L’importance d’une assurance professionnelle pour votre entreprise ?

Misez sur une assurance trottinette électrique spécifique

Vous pouvez vous laisser imaginer que l’assurance de votre voiture ou votre moto suffira pour couvrir votre trottinette électrique. Notez que cela ne peut pas se faire sauf si vous ajoutez des garanties supplémentaires. Cela est aussi valable si vous voulez utiliser la clause pour votre habitation.

Vous risquez de vous emmêler les pinceaux si vous ne faites pas attention. Il vaut mieux alors choisir une assurance spécifique pour votre trottinette. Cela permet d’ajouter toutes les garanties que vous souhaitez. Notez toutefois que vous devrez avoir une responsabilité civile qui est obligatoire dans votre contrat d’assurance.

Il est possible d’ajouter les autres garanties que vous voulez à commencer par la couverture pour vol de la trottinette. Les voleurs se succéderont en effet pour essayer de dérober le véhicule. Il ne faut pas non plus négliger la couverture du conducteur et le dédommagement pour le véhicule en cas d’accident.

Une extension peut être conseillée pour votre assurance trottinette électrique

Il est plus facile d’obtenir une assurance trottinette électrique auprès de certaines compagnies d’assurance. Ces dernières peuvent en effet vous proposer une extension de l’un de votre contrat en cours. Il faut par exemple ajouter la trottinette dans la responsabilité civile avec votre contrat d’assurance habitation multirisque.

Vous ferez certainement des économies de budget en demandant ce type d’extension. Notez toutefois qu’une telle décision ne suffira pas pour couvrir le conducteur et le véhicule en particulier.

C’est pour cette raison qu’il vous est conseillé de trouver un contrat d’assurance spécifique pour votre trottinette électrique. Il suffit de bien choisir les garanties que vous voulez avoir pour le véhicule. Vos choix peuvent dépendre de votre budget, mais aussi des conditions de conduite de la trottinette.

A lire aussi  Les différentes lois sur la gestion locative immobilière

Ce qu’il faut savoir en dernier pour obtenir une assurance trottinette répondant à vos attentes

Les conditions d’assurance d’une trottinette électrique peuvent changer si vous achetez un modèle plus puissant. Cela concerne en particulier un véhicule capable de dépasser les 25 km/h. Le véhicule ne fera plus partie de la catégorie des NVEI dans ce cas. Il faut alors opter pour une assurance pour cyclomoteur.Vous n’aurez qu’à vous tourner auprès de votre compagnie d’assurance pour trouver la meilleure formule. Il faut en tout cas éviter de rouler avec une trottinette électrique non assurée. Vous risquerez de vous exposer à différentes sanctions si vous ne faites pas attention. Vous pourrez par exemple vous retrouver avec une amende de 135 à 3 750 € dans certains cas. Il suffit pour cela de vous référer à l’article L.324-2 du Code de la route.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*