Les automobilistes en justice

Juridique

On doit être constamment prudent sur la route, mais les accidents peuvent surgir de n’importe où. Effectivement, dans la plupart des cas, l’automobiliste est toujours fautif par rapport aux piétons. Mais la peine capitale ne pourrait pas être forcément prononcée en cas de poursuite judiciaire par la victime ou sa famille.

L’utilité des avocats judiciaires

L’avocat est principalement la personne qui prendra votre défense coûte que coûte pendant et après la procédure judiciaire de son client. Il sera l’intermédiaire direct entre la cour et son client. Entre temps, il aura le rôle de conseiller pour vous aider à mieux sortir de votre bêtise que ce soit volontaire ou non. Toutefois, l’avocat ne peut nullement mentir sur des faits pour entièrement protéger son client puisqu’il doit respecter son serment et exercer avec dignité son métier. Il ne peut donc gagner à chaque fois, mais une part de victoire pourrait suffire pour ne pas aggraver le cas du client. En plus des affaires judiciaires, l’avocat peut également préparer rapidement les documents nécessaires pour les assurances et les frais de soin de la victime.

Les risques de peine pour les automobilistes en cas de blessures involontaires:

Les risques de peine capitale sont moindres pour les blessures involontaires. Cela va dépendre ensuite des circonstances de l’accident et de l’état de la victime. Les peines de prison pour les automobilistes qui n’ont causé que des blessures peuvent donc aller de 2 à 7 ans de prison avec des amendes de 30 000 euros à 100 000 euros. Bien évidemment, le permis de conduire sera retiré du l’automobiliste. En cas de blessures volontaires, vous pouvez vous déclarer l’auteur ou être poursuivi par la victime ou ses proches en justice. L’avocat en tant que défendeur de l’accusé devrait baser sa stratégie de défense sur le fait que ce soit un acte involontaire et appuyer par votre casier judiciaire, les circonstances ou les rapports des enquêtes faites par la police, mais également par les médecins en charge de la victime.

Les risques de peine pour les automobilistes en cas d’homicide involontaire

Au lieu d’une blessure, l’homicide est une infraction, assimilé comme un délit et non un crime, qui a causé le décès d’une ou plusieurs personnes de manière involontaire. Il est évident que l’accusé sera au moins emprisonné et devra payer une amende.  L’automobiliste sera alors jugé par les magistrats des tribunaux correctionnels et sera au moins assigné d’une peine de prison ferme de 3 ans et de 45 000 euros d’amende. Ces chiffres vont dépendre également des circonstances et peuvent aller à 10 ans d’emprisonnement. Toutes les preuves tangibles devront être présentées devant la cour afin de tirer une décision sur la peine encourue. Il ne faut pas se dire que c’est la pire erreur de la vie puisqu’en tant qu’accident involontaire,  tout le monde peut passer par là, même le juge.